Des images enchanteresses : « 70 ans de cinéma » par Paris Match à Eden-Roc

 

IMG_1134                    Monica BELLUCCI,  entourée par l’équipe de Bien en place, au vernissage le 16 mai 2019.

A l’heure où le 72e festival de Cannes attire tous les regards, il est une exposition, à deux pas de la Croisette, qu’il ne faut rater pour rien au monde : « 70 ans de cinéma photographiés par Paris Match », présentée à l’hôtel du Cap-Eden-Roc à Antibes; un lieu, comme le rappelle son directeur Philippe Perd en introduction du catalogue de l’exposition, qui « ne cesse de fasciner, encore et toujours ».

Depuis 1949, explique Olivier Royant, directeur de la rédaction de Paris-Match, le magazine, « sur des centaines de couvertures et des milliers de pages », met en lumière comme nul autre le septième art, avec la complicité d’actrices et d’acteurs prompts à jouer le jeu et parfois, aussi, à laisser découvrir des moments d’intimité d’une touchante rareté.

L’inauguration de l’exposition le 16 mai 2019 s’est tenue en présence de Claude Lelouch, qui offre au festival les primeurs de son nouveau film, hors compétition, Les plus belles années d’une vie. 53 ans après sa légendaire palme d’or, Claude Lelouch affiche toujours une vitalité et une envie de créer inaltérables. La radieuse Monica Bellucci, à l’affiche de ce long-métrage événement, a elle aussi offert beauté et grâce à ce vernissage d’exception.

Ce qui frappe le plus dans la série sélectionnée par le commissaire de l’exposition, Marc Brincourt, qui connaît et aime les archives du magazine comme personne, c’est la spontanéité et la joie de vivre de ces acteurs, actrices, réalisateurs et artistes; toutes et tous conscients d’avoir la chance – et aussi la responsabilité – d’animer, de l’intérieur, un art universel qui émerveille toujours autant 120 ans après son invention.

Au sourire de Claude Lelouch, porté, au propre comme au figuré, par son équipe, répond celui de Claudia Cardinale, resplendissante sur le balcon de son hôtel sur la Croisette, l’année où elle est à l’affiche du Guépard, film qui fut la palme d’or 1963. La spontanéité et l’éclat de Jack Nicholson, dont le rire et le regard, tous deux diaboliques, sidèrent, donne le change à l’ironie amusée de Meryl Streep, posant devant un lit de roses – mais en basquettes blanches, dans sa suite. Imitant les Vénus de la Renaissance italienne, Mireille Darc, en 1966, s’offre à l’objectif  les jambes allongées tandis qu’un buste de statue, posé sur une cheminée à l’arrière-plan, semble fixer un lointain inaccessible. Plus détendu, Jean-Paul Belmondo, avec la décontraction et le naturel qui le caractérisent, emporte l’adhésion sur un canapé vintage avec son sourire ravageur qui appelle à l’aventure.

Les icônes de cinéma ont une manière bien particulière d’attirer la lumière à elle – cette fameuse photogénie si recherchée dès les premiers temps du muet – et de laisser éclater en surface une sensualité avec laquelle elles ont à peine besoin de jouer : tout semble s’imposer avec simplicité et immédiateté. La grâce au cinéma est innée. Cheveux à peine décoiffés de Brigitte Bardot, allongée au soleil; bras de fer complice sur un pont de Paris entre les Douglas père et fils ; poignée de main drolatique sur un court de tennis entre Mel Ferrer et sa femme, Audrey Hepburn; yeux fermés de Catherine Deneuve, assise en peignoir jaune sur une jetée en bois cernée par les flots, et tenant dans ses bras un volume de la série noire de la NRF : toutes ces images, en elles-mêmes, sont déjà des films ou une invitation à rêver de cinéma. Des peaux mouillées d’Alain Delon et de Romy Schneider – sur lesquelles glisse une vague de chaleur tandis qu’ils se tiennent dans les bras au bord de « leur » piscine, à la pellicule cinématographique argentique -, il n’y a qu’un pas, que l’imagination franchit vite. Merci à Paris Match et à Eden Roc de continuer à faire vivre le rêve de manière ardente et passionnée.

Jean-Baptiste Chantoiseau

L’exposition « 70 ans de cinéma photographiés par Paris Match » se tient à Antibes, à l’hôtel du Cap-Eden-Roc, du 16 mai au 19 octobre 2019.  http://www.parismatch.com ; https://www.edenrochotel.com/fr; https://www.nicematin.com/medias/photos-paris-match-fete-ses-70-ans-avec-une-exposition-photographique-a-antibes-382938

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s