Cannes 2018 – BIEN EN PLACE more than ever

  

Soirée festive ce mardi 8 mai 2018 à l’occasion de l’ouverture du 71e Festival International du Film de Cannes ; un festival placé sous le signe de la différence avec beaucoup de nouveautés et une sélection très ambitieuse de long-métrages en compétition, dont des extraits ont été projetés en guise d’avant-goût. Edouard Baer, en maître de cérémonie, a apporté une touche d’humour, de fantaisie et de dérision qui a emporté l’adhésion de l’auditoire. Cette nouvelle vague 2018 avait aussi l’émotion de la nostalgie avec la présence de la magnifique Anna Karina, avec qui nous avons eu la chance d’échanger quelques mots.

  

Elle partage avec Jean-Paul Belmondo le haut de l’affiche de cette édition 2018, dont le visuel est un extrait du célèbre Pierrot le fou (1965) de Jean-Luc Godard . Le réalisateur franco-suisse, 50 ans après la révolution de 1968 et la suspension du festival, a d’ailleurs un film en compétition, Le livre d’images, qui sera sûrement l’une des œuvres importantes de cette édition. Beaucoup de premiers films sont au programme cette année, dont un road movie égyptien très attendu, Yomeddine de A. B Shawky, que l’on pourra découvrir dans les premiers jours de la compétition.

  

Le jury 2018 est à dominante féminine, ce dont on ne peut que se réjouir. Il est présidé par la magnifique Cate Blanchett, dont les jeux de regard, sans que l’ombre d’une parole ne soit nécessaire, ont foudroyé Cannes en 2015 dans le chef-d’œuvre de Todd Haynes, Carol. A ses côtés donc, Léa Seydoux, Ava Duvernay, Kristen Stewart  et Khadja Nin composent une équipe de choc ; complétée, côté masculin, par les présences de Chang Chen, Robert Guédiguian, Andrey Zvyagintsev et le talentueux Denis Villeneuve, dont la croisette a pu apprécier, en 2015, son tonique Sicario. En 2018, il a été nommé aux Oscars pour le très réussi Blade Runner 2049 et prépare actuellement un nouveau Dune, trente-quatre ans après David Lynch.

  

© Photo Samina Seyed – https://www.instagram.com/saminasyd/?hl=fr

La soirée d’ouverture a bien sûr été marquée par la projection en avant-première du nouveau film d’Asghar Farhadi, Todos lo Saben / Everybody knows avec entre autres Penélope Cruz et Javier Bardem. Après un générique entre élégance et nostalgie, constitué de plans cuts filmé à l’intérieur du clocher d’une église, l’histoire, entre retrouvailles, secrets de famille, disparition et révélations, développe des thèmes chers au cinéaste, ici transposés dans le milieu rural espagnol et ses pueblos où tout finit tôt ou tard par se savoir. La première demi-heure, avec ses plans aux points de vues multiples qui mettent le spectateur en situation de voyeurisme, est tout particulièrement captivante.

La soirée d’ouverture s’est naturellement achevée sur une note festive et musicale, en compagnie – surprise ! – de la chanteuse SHYM. Alors, le Festival 2018, qu’est-ce que ça fait ? Ca fait BIEN, more than ever.

La rédaction de Bien en place.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s