Coup de cœur pour « Voyage en Iran » de Nedim Gürsel

Afin de fêter le partenariat avec l’association d’artistes iraniens Aïa et pour préparer les lectures de l’été, Bien en place met à l’honneur un livre sorti en début d’année, « Voyage en Iran » de Nedim Gürsel, dont Esther Heboyan, membre de l’association, a traduit des textes par le passé. Il s’agit d’un magnifique récit de voyage, à travers villes et littérature, tout en mêlant des réflexions sur la société iranienne. A découvrir sans tarder.

Communiqué de presse d’Actes Sud :

Ce récit est une traversée des paysages iraniens, de Chirāz à Meched,
d’Ispahan à Persépolis et Téhéran en passant par le golfe Persique. Et
bien que ce long voyage soit centré sur les capitales et les lieux saints,
les souvenirs de l’auteur infléchissent parfois ce livre vers une partition
d’influences, de miroirs culturels et politiques en échos à ceux de son pays,
la Turquie. Ainsi, et au-delà d’un portrait géographique et humain de
l’Iran, l’essentiel des références de Nedim Gürsel est avant tout littéraire.
Beaucoup de poésie jalonne ses chemins – la beauté engagée de celle de
Forough Farrokhzad le touche profondément, celle des grands classiques
comme Omar Khayyām aussi, sans compter la prose mélancolique
de Sādegh Hedāyat qui tient une place de choix dans cette ample
cosmogonie esthétique. D’hôtels en cafés, de splendeurs architecturales
en bibliothèques remarquables, Nedim Gürsel devenu écrivain des lieux
se laisse éblouir puis atteint finalement la région désolée du Khorassan
où il conte à son lecteur, envoûtante, la légende chiite de l’imam caché.
Ultime façon se dit-on de rêver, peut-être encore, d’une autre spiritualité,
loin de celles ayant cours aujourd’hui en Iran comme en Turquie.

Nedim Gürsel est né en 1951 dans le sud-est de
la Turquie, il y passe toute son enfance et, après le
baccalauréat, part faire des études littéraires à Paris
achevées par une thèse de doctorat en littérature
comparée sous la direction d’Étiemble. Directeur
de recherches au CNRS, chargé de cours à l’École
des langues orientales, il vit à Paris mais séjourne
régulièrement à Istanbul

Bien en place s’allie avec l’Association Iranian Artists

Bien en place en 2022 s’associe avec AIA – Association Iranian Artists – qui a pour but « un échange culturel et soutien entre les artistes et intellectuels iraniens, d’origine iranienne et tous ceux qui s’intéressent à la culture iranienne à travers le monde ».

En mars 2021, pendant la pandémie et le deuxième confinement en France, les premières réunions d’AIA ont été organisées par Vanecha Roudbaraki, via l’application de Clubhouse, sous le nom Iranian Artists. La communauté, en majorité iranienne, a été sollicitée par les artistes et les intellectuels de l’intérieur et de l’extérieur Iran. C’est une des premières unions de son genre. Ce groupe a vite grandi et de nombreuses collaborations sont nées. En octobre 2021 avec la collaboration et le soutien de la ville de Chambourcy, une première manifestation artistique, sous le nom de salon Coquelicot 1er édition a eu lieu. 

Une première exposition de l’art physique et l’art digital et NFT est créée dans la salle Hubert Yencesse de Chambourcy. Reza Deghati, invité de l’honore de cet envenimement a présenté trois de ses œuvres les plus connues dans le monde. Il a été présent personnellement pour le vernissage. Aussi, Vanecha Roudbaraki a présenté de nombreuses œuvres. Au total, 27 œuvres physiques, 59 œuvres digitales et 104 œuvres NFT, ont été présentées de monde entier dans cette première exposition.
De nombreux visiteurs ont visité l’exposition. Parmi ceux-ci, nous avions là le plus grand plaisir d’accueillir Sa Majesté Farah Pahlavi-Diba qui a été chaleureusement reçue par Pierre Morange l’ancien député et le maire de Chambourcy avec ses adjoints et les personnels de la mairie et la police municipale de Chambourcy. Dans cette visite avant de visiter l’exposition, le maire a fait visiter l’impératrice le Désert de Retz et la maison André Derain avec son atelier sous les regards attentionnés des habitants de la commune. L’exposition à étai bien appréciée par Sa Majesté et elle continue à suivre nos événements.

Depuis décembre 2021, l’association fonctionne avec plusieurs commissions, dirigées par une personne sélectionnée par l’élection : communication, éducation, jury des artistes et NFT. Depuis mars 2021, une réunion collective a lieu toutes les semaines sur l’application de Clubhouse et aussi sur l’Instagram.
L’association commence à élargir son domaine d’activité et avoir plus de contact avec le monde entier.
Bien en Place est heureuse d’épauler AIA dans ses activités depuis le début.
Parmi les projets à venir : salon « Coquelicot », 2e édition, en octobre 2022, dans les soubassements de l’église de la Madeleine. 

La rédaction de Bien en place

« SUNFLOWER ODYSSEY » de Vanecha Roudbaraki, à la Madeleine, par Bien en place

Inaugurée le jour où l’on célébrait les femmes, le 8 mars 2022, l’exposition « Sunflower Odyssey », qui s’est tenue à la Madeleine du 8 au 13 mars 2022, est une belle poursuite de la colloboration entre l’artiste Vanecha Roudbaraki et Bien en place. Après « Light Odyssey » (Paris 18e), inaugurée en présence de sa Majesté Impériale Farah Pahlavi, il s’agissait de prolonger l’exploration de l’odyssée en l’ouvrant davantage sur l’exploration de la lumière, du jaune et de ces tournesols si chers à Vincent Van Gogh.

L’espace tout en longueur des soubassements de la prestigieuse église de la Madeleine (Paris 8) a permis d’exposer une vraie féerie de couleurs et de mouvements et d’accueillir un très grand nombre d’invités et de visiteurs ! Un très grand merci à toutes et à tous pour votre chaleureuse présence.

A l’occasion de cet événement et pour mieux présenter ses projets, l’artiste a donné une interview sur RFI, avec la complicité de Mathias Golshani.

Ecoutez l’interview de Vanecha Roudbaraki, artiste peintre Bien en place, sur Radio France Inter /

RFI grâce au lien suivant : https://rfi.my/8F6A👈

Toute l’équipe tient à vous remercier pour votre présence, vos partages, votre amitié sincère et votre générosité d’échange qui nous encouragent à aller encore plus loin dans notre mission et à envisager d’autres projets. Merci pour vos BELLES énergies et bienvenue à tous nos nouveaux compagnons.

Nous n’allons pas tarder à vous communiquer très prochainement nos autres événements pour cette année 2022.

La rédaction de Bien en place

Photographies by our friends: Mustafa SEVGI, Jin Yang / @3mushroom, Daniel Linares Leon and one and only Javad M_Parsa www.vg.no/i/6kyAX8

« Light Odyssey » de Vanecha Roudbaraki par Bien en place

La peintre Vanecha Roudbaraki a inauguré, le 29 janvier 2022, son exposition « Light Odyssey », dans le 18e à Paris, en compagnie de nombreuses personnalités dont son Excellence l’Impératrice d’Iran Farah Pahlavi. Organisé par l’association Bien en place, cet événement, qui s’est tenu du 30 janvier au 6 février à la galerie 18bis, a rencontré un grand succès public. Raphaël Chantoiseau (ci-dessous à droite), président de Bien en place et à l’initiative de ce projet avec Vanecha Roudbaraki, s’est félicité de ce résultat, fruit d’un beau travail d’équipe.

Pour le commissaire Jean-Baptiste Chantoiseau (ci-dessus à gauche), conservateur du patrimoine, il s’agissait de mettre en avant l’importance de la lumière dans l’oeuvre d’une artiste qui s’inscrit dans un héritage pictural remontant aux Impressionnistes ; filiation à laquelle elle est loin, pourtant, de se limiter. La couche picturale dans ses toiles, toujours dense et généreuse, constitue un vibrant hommage à la matière; une matière que l’on savoure à la façon des critiques d’art du XVIIIe siècle français qui déclaraient aimer « fruiter » un tableau comme on savoure la pulpe d’un fruit bien mûr. Cette générosité et cette gourmandise font partie intégrante d’une exposition placée sous le signe de la nature, des fleurs – notamment des coquelicots si chers aux peintres de Barbizon – des arbres, du ciel et de la danse. Vanecha Roudbaraki prend le temps d’observer la nature, répondant à l’appel de Rodin qui déplorait que personne ne prenne jamais le temps de regarder les arbres.

Jean-Baptiste Chantoiseau, commissaire de l’exposition, faisant visiter à sa Majesté l’Impératrice d’Iran Farah Pahlavi l’exposition « Light Odyssey » de Vanecha Roudbaraki.

La peinture de Vanecha Roudbaraki est aussi une invitation à une aventure spirituelle. Dans la lignée de Vladimir Kandinsky, la couleur provoque une sensation et incite à une quête spirituelle. Les lignes qui ondulent et le jeu avec la perspective sont pour l’artiste autant de moyens d’inciter le spectateur à entrer en connexion avec l’oeuvre en se laissant emporter par les mouvements qui l’animent.

Bruno Aveillan et Inna Zobova ont illuminé de leur présence le vernissage de l’exposition « Light Odyssey » de Vanecha Roudbaraki, sous le commissariat de Jean-Baptiste Chantoiseau/Bien en place. Les récents foulards – ailes de soie, élaborés par Inna Zobova dans le cadre de la marque Innangelo, redoublent de grâce et de raffinement. Ils ont été particulièrement appréciés par sa Majesté Impériale Farah Pahlavi, éternelle amoureuse de l’art et des belles choses.

Membre d’honneur de Bien en place, la chanteuse iconique Haylen a révélé, devant sa Majesté Impériale Farah Pahlavi et guitare en main, une chanson inédite ! Un moment précieux en émotion lors du vernissage « Light Odyssey ». Merci, très chère Haylen, pour ta présence irremplaçable et cette interprétation qui ont illuminé ce vernissage inoubliable.

‎ [ما با عشق و صمیمیت و احترام، برای زیر قدمهای شهبانوی عزیزمون قالی بافتیم . به واسطه عشق به ایشون با هم متحد شدیم تا بتونیم پیش بریم و سربلند بشیم ]

Ali Mahdavi, artiste pluridisciplinaire de renommée internationale, nous a fait l’honneur de sa présence au vernissage de l’exposition. À cette occasion, il a pu s’entretenir avec sa Majesté Impériale Farah Pahlavi, qui a tant fait pour l’art et les artistes en Iran. Avoir un créateur aussi inspiré, transgressif et perfectionniste qu’Ali Mahdavi fut pour Bien en place un honneur et un motif de joie. 

Magicien de la lumière mondialement reconnu, l’ingénieur de l’image Darius Khondji, dont il est impossible de citer tous les innombrables films, n’a pas résisté à l’invitation à cette lumineuse odyssée picturale. Son dialogue avec sa Majesté Impériale Farah Pahlavi a été empreint d’une grande émotion.

Rendez-vous le mardi 8 mars 2022 pour la poursuite de cette incroyable odyssée dans les soubassements de l’église de la Madeleine, 75008 Paris.

La rédaction de Bien en place.

Happy Birthday Haylen, de la part de Bien en place !

Toute l’équipe de Bien en place est heureuse de souhaiter un très bel et heureux anniversaire à notre très chère Haylen !

Membre d’honneur de Bien en place, la chanteuse iconique a révélé le 29 janvier 2022, devant sa Majesté Impériale Farah Pahlavi et guitare en main, une chanson inédite. Un moment précieux en émotion lors du vernissage « Light Odyssey » de Vanecha Roudbaraki, commissariat Jean-Baptiste Chantoiseau et Raphaël Chantoiseau, président de Bien en place.

Ce moment fut d’autant plus émouvant qu’Haylen vient de donner naissance à une petite Niousha. La reine Farah Pahlavi a accepté avec joie de poser avec le bébé dans ses bras, entourée des heureux parents Haylen et Kevin, devant l’appareil de Samina Seyed, qui signe ici une photographie magique et immortelle.

On reconnaît derrière eux un spectaculaire paysage de Vanecha Roudbaraki, celui qui fut sélectionné pour l’affiche de son exposition dans le 18e à Paris, qui a rencontré un grand succès.

Merci, très chère Haylen, pour ta présence irremplaçable et cette interprétation qui ont illuminé ce vernissage inoubliable. Et un grand merci à sa Majesté Impériale Farah Pahlavi pour sa participation à ce vernissage, où sa grande culture, son humanité et sa gentilesse ont donné vie à des instants à jamais gravés dans nos cœurs.

La rédaction de Bien en place – Photographies Samina Seyed – insta : saminasyd

@shahbanou_farah_pahlavi @haylenofficial #haylen #singer 

@vanecha.roudbaraki_official 

#farahpahlavi #queen #exhibition #vanecha_roudbaraki 

#bienenplace 

#artcurator #conservateursdupatrimoine #jeanbaptiste_chantoiseau

 #artnews #artexhibition 

#France🇫🇷 #exhibition 

#Laliberté #freedom #jeanbaptistechantoiseau #raphael_chantoiseau 

#raphaelchantoiseau

#raphaelrazaghi #maziarrazaghi 

#RJBfilm

Vernissage expo Vanecha Roudbaraki, « Light Odyssey », samedi 29 janvier, 18 h. / Paris 18

BIEN EN PLACE a le plaisir de vous inviter à un vernissage-événement :
Vanecha RoudbarakiLight OdysseyExposition – concept « Artist studio »par Bien en placeDu 29 janvier au 6 février 2022Au 18 Bis6, place de l’Assommoir, 75018 Paris
Vernissage Samedi 29 janvier, 18 h. – 22 h.Sur inscription : assobep@gmail.com / 07 86 52 42 13

Horaires du 30 janvier au 6 février : Du lun. au ven. 10 h. – 19 h.Sam. 10 h. – 20 h. / Dim. 10 h. – 18 h.

Visites uniquement sur rendez-vous (email/tél. ci-dessus)
Vanecha Roudbaraki est une artiste peintre d’origine iranienne qui vit et travaille en France depuis plus de 30 ans. Ses œuvres, au chromatisme vibrant, témoignent d’une recherche spirituelle et sensorielle intense. Venez découvrir ses toiles, inédites pour la plupart, où une lumière intense devient source d’harmonie et de vitalité. Cette odyssée, dans une époque troublée, nous convie à un retour à l’essentiel.

Nous avons hâte de vous accueillir ! 

Merveilleux, ambitieux, délicieux, copieux : vive 2022 !

Toute l’équipe de Bien en place vous souhaite des mois merveilleux, ambitieux, délicieux et copieux pour 2022. La recette du succès : santé, créativité et sérénité. Nous avons hâte de partager avec vous idées, événements, propositions de sorties et projets ! Nous restons à votre écoute via les réseaux sociaux et sur le mail assobep@bienenplace. Rejoignez-nous via nos pages Instagram & Facebook.

L’année 2022 sera marquée par notre collaboration avec l’artiste Vanecha Roudbaraki. Peintre aux talents multiples d’origine persane, elle aime recourir, dans ses tableaux, à une touche vibrante qui confère à l’espace une spiritualité et une sensibilité touchante. Nous vous ferons découvrir ou redécouvrir son travail et vous annoncerons les vernissages et expositions de celle qui est devenue, cette année, membre d’honneur de Bien en place.

Première édition du Salon du Coquelicot avec l’Impératrice Farah Pahlavi et Vanecha Roudbaraki à Chambourcy

Mardi 19 octobre 2021, la première édition du Salon du Coquelicot de Chambourcy, orchestré d’une main de maître par Vanecha Roudbaraki sous l’égide de l’association Iranian Artists, a connu un finissage tout aussi magistral avec la présence de Sa Majesté Royale Farah Pahlavi. L’Impératrice a honoré de sa présence Vanecha Roudbaraki, qu’elle suit et soutient depuis de nombreuses années, ainsi que tous les artistes iraniens représentés à cette exposition riche et créative, avec des oeuvres présentes physiquement mais aussi virtuellement via la technologie NFT. Elle a aussi pu découvrir la richesse du patrimoine de Chambourcy à l’invitation de son maire, Pierre Morange.

Les paysages de Vanecha Roudbaraki ont donné un souffle d’air et de lumière à la salle Hubert Yencesse où le Salon s’est tenu grâce au soutien de la mairie de Chambourcy. Très inspirée par sa pratique quotidienne de la méditation, l’artiste recourt à une touche vibrante qui confère à l’espace une spiritualité et une sensibilité touchante. La matière – montagnes enneigées, prairies herbeuses, fleurs sauvages et ciel lumineux – se retrouve prise dans un même élan grâcieux. La contemplation de ses tableaux procure un sentiment de paix intérieure qui, par les temps troubles que le monde traverse, en vient à constituer un engagement en faveur d’une paix intérieure et, plus généralement, universelle.

C’est dire combien une dimension symbolique existe dans l’univers de cet artiste qui peint, depuis plus de trente ans, avec passion mais aussi avec une certaine foi en la vie. Sous son pinceau, les formes germent, se régénèrent. L’impulsion puissante qui traverse certains pans de ses tableaux est toujours contrebalancée par une absolue maîtrise de son métier et la volonté de rechercher un équilibre; attitude qui pourrait être interprétée comme la recherche d’un mimétisme avec la nature, où tout n’est que changements, décomposition et recomposition à des fins d’harmonies nouvelles. Pour parler à l’esprit, encore faut-il parler aux sens, ce que Vanecha Roudbaraki a parfaitement compris : dans ses créations, la couche picturale est épaisse et généreuse; ses fleurs débordent de vie et de vitalité à tel point que l’on aimerait à « croquer » le tableau, à l’instar de ces critiques artistiques qui, au XVIIIe siècle, affirmaient aimer « fruiter » l’oeuvre et la savourer avec les yeux.

La présence de sa majesté Farah Pahlavi, accompagnée de son conseiller culturel Darius Shafa, à cet événement a représenté une reconnaissance pour Vanecha Roudbaraki ainsi que pour toutes les femmes et les hommes artistes iraniens : Azad Amin, Ehsan nasri, Meysam Ahmadi, Mina Mouhebati, Noushin Bodaghi, Samaneh Liaghat et Vahid Tehranchi, tous les membres de l’association Iranian Artists. Diplômée en architecture, membre de l’Académie des Beaux-Arts, l’Impératrice est, de longue date, une grande défenseuse de la langue persane, des arts et des artistes. Non contente de soutenir l’Orchestre symphonique de Téhéran et l’Opéra, elle créa en 1967 le festival des arts de Chiraz. C’est aussi grâce à elle que les plus grandes oeuvres de l’art contemporain du XXe siècle ont été acquises par son pays. C’est donc en connaisseuse éclairée que Shahbanou Farah Pahlavi a pu admirer portraits photographiques, visages féminins criant en signe de lutte et de résistance, paysages, compositions calligraphiées, espaces mêlant le minéral et l’animal. Ouverte aux nouvelles technologies, l’Impératrice a pu admirer des oeuvres en NFT – non-fungible token : ces créations, existants seulement en format numériques, peuvent être acquises et donnent lieu à un authentique certificat de propriété pour l’acquéreur. Synonyme de dynamisme pour le marché de l’art, en cette période sanitaire complexe, et de circulation des créations, les NFT constituent l’un des futurs possibles pour les artistes ; aussi Chambourcy est-elle à la pointe de l’innovation avec son Salon du Coquelicot.

L’association Bien en place par le biais de son président Raphaël Chantoiseau et de Jean-Baptiste Chantoiseau, élève-conservateur du patrimoine, sont fiers d’avoir pu être associés à cet événement qui a aussi permis de découvrir les savoureuses créations culinaires de la société Persédélices et d’entendre la chanteuse de jazz Eleonore Langelier. Tous nos remerciements à Pierre Morange, maire de Chambourcy, Caroline Doucet, maire-adjointe déléguée à la culture ainsi qu’à tous les artistes, à Vanecha Roudbaraki et bien sûr à son Altesse royale Farah Pahlavi, dont les mots, le sourire et la générosité ont marqué à jamais cette soirée inoubliable, qui donna aussi l’occasion à l’assistance de lui souhaiter un bel et heureux anniversaire.

La rédaction de Bien en place

Présentation du catalogue PICASSO RODIN

Présentation du catalogue d’exposition « Picasso Rodin » dans les bureaux de Gallimard.

Une occasion unique pour revenir sur les biographies de ces deux génies incarnant, plus que tout autre, leur art à une échelle universelle : la sculpture et la peinture. Un sondage, en 1999, pour Le Parisien/CSA, affirme que l’artiste le plus représentatif du XXe siècle pour les Français serait Picasso. En contrepoint, Rodin est probablement le sculpteur qui incarne le mieux la sculpture dans l’imaginaire collectif.

Mais ces deux génies, considérés désormais comme des figures établies, ont tous deux été plutôt décriés de leur vivant, aussi bien par la critique que par le public : ils étaient alors loin de susciter l’unanimité dont ils jouissent aujourd’hui. Du scandale de L’Âge d’airain en 1877 à celui du Palais des Papes à Avignon en 1973, s’écrit une histoire mouvementée faite d’expérimentations, d’audace et de polémiques.

Travailleurs inlassables, amoureux de la matière et de la nature, ils n’ont eu de cesse de jouer avec toutes sortes de composants et de textures, refusant l’académisme tout comme les préjugés de leur temps. Ils sont restés deux artistes résolument vivants et toujours en soif de dépassement.

Le catalogue propose d’entrer, avec beaucoup de textes inédits, d’images et d’annexes originales, dans le laboratoire de la création de Picasso et de Rodin et de redécouvrir les secrets de la genèse de leurs oeuvres à la lumière de ce dialogue inédit : Picasso/Rodin. Inspiration végétale, animale, univers organique, biomorphisme : toutes ces thématiques sont explorées avec le souci de mettre en avant la manière avec laquelle chacun a su se libérer des règles. Goût pour le fragment, la série, la multiplication, l’agrandissement : Rodin a inventé de nouvelles manières de travailler qui ont eu des conséquences déterminantes pour le XXe siècle ; processus que Picasso va amplifier avec la prolixité qu’on lui connaît. Du naturalisme à l’expressionnisme, de Cézanne au cubisme, ils n’hésitent pas à dessiner un chemin dont la liberté est l’étalon.

Ce très beau livre de 368 pages, qui a nécessité près de deux ans, est plus que jamais disponible, à l’approche des fêtes de fin d’année. Découvrez l’exposition événement jusqu’au 2 janvier 2022 au musée Rodin et jusqu’au 6 mars 2022 au musée Picasso. #museerodin #museepicasso #rodin #picasso #exposition #gallimard #beauxlivres #catalogue #livredart #éditeur #conservateursdupatrimoine #jeanbaptiste_chantoiseau #bienenplace

La rédaction de Bien en place

Sandro Kopp’s « New Abstracts » at RG Gallery

Night on Earth, at the RX Gallery Marais more precisely, to rediscover the vibrant and poetic world of @sandrokopp. Surrounded by powerful orange waves, bodies and minds were connected to dreams, visions and fantasies, moving like white shadows on a red and yellow ocean, metamorphosing itself following the ebb and flow of Sandro Kopp’s inspiration. 

Thank you so much Sandro for this kind invitation and for such an artistic night. We are so blessed and grateful to Denise @wendelporay for her warm and nice welcome. After a sweet evening at the Palais des Lumières during Cannes Festival and far beyond the words, it was a true pleasure and honor to see again our dearest @swinton.tilda .Positive vibes have been exchanged with  @alimahdaviparis@louboutinworld@yasminehamdan@leopoldinehd@mrlarsparis@harrisonwakley and @marcellofarabegoli 

Congratulations Sandro for these hours full of grace and creativity. Bravo to Denise Wendel-Poray and RX Gallery team. Photographies by our dear Jin Yang / @3mushroom .
@fcolsaboulanger@a.rstl@xutengchan@galerierx@ericdereumaux@gfajer

#CarteBlanche à Denise Wendel-Poray, qui invite @sandrokopp à la @galerierx, Paris ✨

« New Abstracts » by @sandrokopp
sous le commissariat de @wendelporay / #curated by @wendelporay
jusqu’au 25 septembre / until September 25th
📍 @galerierx – Paris

🇫🇷 : Une série de cinq nouvelles peintures abstraites de l’artiste allemand Sandro Kopp est exposée à la Galerie RX du Marais à partir du vendredi 3 septembre. Elles sont le résultat de sa collaboration au nouveau film de #WesAnderson, THE FRENCH DISPATCH, qui donne vie à une collection d’histoires tirées du dernier numéro d’un magazine américain publié dans une ville française fictive du XXe siècle.

🇬🇧 : On show at the Galerie RX Marais opening Friday 3 September are a series of five new abstract paintings by German artist Sandro Kopp. They are the result of his collaboration on Wes Anderson’s new film, THE FRENCH DISPATCH, which brings to life a collection of stories from the final issue of an American magazine published in a fictional 20th-century French city.
— #artwork : #SandroKopp, Study IV, 2021, Huile sur toile et technique mixte, 190 x 120 cm
✉ #request : Emmanuelle Pascual, collection@galerierx.com